POST RÉCENTS 

February 15, 2018

January 22, 2018

Please reload

E-FASHION AWARDS - 6ÈME EDITION

26/10/2016


E-FASHION AWARDS - 6ÈME EDITION


Unique en son genre, le concours des E-Fashion Awards ( orchestré et soutenu par le Réseau GES (Grandes Ecoles Spécialisées) et en particulier l’école de commerce et de Management en Alternance PPA ) est une tribune d’expression dédiée à la découverte de nouveaux visages qui pourraient être les artistes référents de demain.

 

( Pour découvrir d'autres artistes référents de demain, c'est par ici )

 

Dévoués depuis 6 ans aux jeunes créateurs de mode, les partenaires de l’événement à travers le concours des E-Fashion Awards ont pour objectif de soutenir la création textile en offrant l’occasion à ces jeunes talents de dévoiler leurs potentiels.

 

 

 

Mardi 4 octobre dernier, dans le fabuleux cadre du Salon des Miroirs à Paris, s’est tenue la 6e cérémonie des E-Fashion Awards et son défilé annuel alliant mode, digital et nouvelles technologies.

La jeune créatrice originaire d’Arménie, Armine Ohanyan-Leportois, 26 ans, a fait l’unanimité auprès du Jury et remporté la première place du concours grâce à son interprétation très originale de la Métamorphose. 

J'ai adoré son traitement des matières et le vêtement qui se fait carapace/origami. J'aime l'idée du mouvement et de transformation. 
Esthétiquement les pièces d'Armine accrochent l'oeil et ce premier prix est absolument mérité ! 


Passionnée de Mode et d'Art, Armine n'en est pas à son premier prix car elle a déjà remporté celui de la meilleure styliste-modéliste pour la "Silhouette Russe".
Elle a ensuite travaillé un an comme assistante modéliste pour la marque Arasa Morelli, en Suisse. 

 

 

« La métamorphose : un regard que l’on porte sur l’hiver, silence et sommeil de la nature. Pourtant, dans l’hiver profond la neige devient glace. Dans cette atmosphère ouatée se produit la métamorphose. Cristallisé dans cet environnement, l’être humain devient nature. Et dans ses métamorphoses, la nature devient humaine. Ce cycle d’évolution est représenté par l’utilisation technique des nouvelles technologies : ornements imprimés en trois dimensions, maille 3D et néoprène. L’hiver profond est un corps masculin sans visage. La neige se trasnforme en lui, le rend translucide. Elle et ses sinuosités sont représentées par la mise en place de matières qui ondulent dans d’autres : PVC blanc, maille 3D et organza de soie. Par ce mouvement, la création prend vie. La glace est incarnée par un corps féminin. Libérée de ses vulnérabilités, la femme se transforme en glace ». Armine Ohanyan-Leportois

 

 

 

 

 

Sa technique, sa créativité et son sens du détail ainsi que le respect du thème qu’elle a su illustrer sur les deux pièces réalisées pour le concours ont séduit sans égal les quatre membres du jury composé de :

Irache Martinez, directrice de la marque Showroomprivé qui était également l’enseigne partenaire principale de cette 6e édition,

Amélie Paris, journaliste Mode pour le magazine Closer et chroniqueuse de la quotidienne sur la chaine « Non Stop People »,

Cécilia Mergui, director for purchasing planning & allocation Comptoir des Cotonniers,

Patrick Mamou, PDG de Gémetiq Technologie, la griffe intelligente qui accompagne et solutionne les marques et consommateurs dans la lutte contre la contrefaçon.

 

 

 

Le deuxième prix à été remporté par Camille Reneaux qui a proposé des tenues graphiques et contemporaines, racontant la métamorphose de sa vie.
C'est son travail qui m'a le plus touchée, mais je suis certainement fortement influencée par son parcours personnel.
Elle a interprété le thème de la Métamorphose en évoquant subtilement l'anorexie et ses conséquences sur le corps.
Sa collection est évolutive et Camille a choisit une matière qui raconte son histoire, tout en laissant place à, sinon l'espoir et l'espérance, au moins un devenir.

 

Toutes les créations de Camille sont évidemment chargées de son histoire et de son vécu, son univers est relativement sombre et écorché.
Cela lui a valu d'obtenir le  "prix Coup de coeur" du jury de professionnels de l'école Lisaa Mode pendant ses 2 années d'études. 


Le fourreur Yves Salomon ne nous a pas attendus et a déjà choisi l'un de ses dessins pour la réalisation d'un manteau...
 

 

 

 

 

 

 

Et enfin, la troisième place est attribuée à Quentin Gousseau, pour ses créations structurées, mélangeant habilement les couleurs et les matières.

 

 

 

 

Voici donc trois profils à ne pas laisser filer ! 

 


Remerciement aux photographes : #Redouaneamazouz #Fannycaffin #Arturrocha #Annaroberties"

 

Please reload

© 2018 Laurie Couratier

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon