POST RÉCENTS 

February 15, 2018

January 22, 2018

Please reload

HotNow - Varda / Cuba / Cinéma

15/12/2015

 

Varda / Cuba / Cinéma : projections et rencontres en présence d'Agnès Varda

11 décembre 2015 - 20 décembre 2015 - Centre Pompidou - Paris


L’exposition Varda / Cuba ( jusqu'au 1er février 2016 ) fait dialoguer une sélection de photographies parmi les milliers d’images réalisées par Agnès Varda durant son séjour à Cuba en 1962.

En parallèle de cette exposition, les Cinémas du Centre Pompidou proposent dix rendez-vous autour de la cinéaste.

Des projections et rencontres qui évoquent son rapport à la photographie à travers sa filmographie et des films cubains qu’elle présentera elle-même. L’occasion de découvrir également la série Une minute pour une image, composée des « albums imaginaires » d’Agnès Varda, de Robert Doisneau, d’Henri Cartier-Bresson ou de Sarah Moon, qui sera diffusée pour la première fois en intégralité.

 

Auteure de plus de 40 films, réalisés depuis le milieu des années 1950, l’éternelle cinéaste de la rue Daguerre semble avoir accompagné chaque mouvement de son époque. À travers l’exposition Varda/cuba et des projections et rencontres qui l’accompagnent, le Centre Pompidou rend hommage à son talent de photographe, resté à ce jour le plus méconnu. Un sens du cadre, une façon d’attraper le mouvement, avec autant de vivacité que de cœur.

 

Lors da la soirée de lancement du cycle, j'ai pu assister à : Une minute pour une image - l'Album Imaginaire d'Agnès Varda #1, Agnès De Ci De Là Varda, Ulysse, Salut les Cubains.
J'ai été frappée par cette capacité qu'a Agnès à faire parler les images, et faire parler les autres. Elle engage une vraie réflexion sur la place de l'image dans le temps et celle du temps dans l'image. 
J'ai adoré l'Album Imaginaire, j'ai adoré apprendre que cette série artistique passait chaque soir sur France 3 au début des années 80. 
J'ai un goût prononcé pour les oeuvres qui ne prennent sens que lorsque le spectateur s'implique.

 

Cette exposition de photographie mais surtout les projections vous feront certainement réaliser ( si ce n'est déjà fait ) que l'on ne regarde jamais assez attentivement. 

 

Et puis Agnès a cette manière bien particulière et pleine de tendresse de présenter son travail. On a envie de la serrer doucement, comme une petite grand-mère, et en même temps on surkiffe cette inimitable coupe de cheveux de l'espace. Elle est drôle, elle est fine, on se dit qu'on a de la chance d'être là et merci aux artistes de continuer à faire de l'Art. 

Bref, foncez jusqu'au 20 décembre 2015 pour re(découvrir) l'univers Varda, et revenez donner vos impressions ici !  
 

 

 

 

 
Centre Pompidou

Place Georges-Pompidou

75004 Paris
 

 

Please reload

© 2018 Laurie Couratier

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon